Marie_NRendez-vous au Studio du TNBA, pour cette 7ème édition de l'Escale du livre à Bordeaux. L'après-midi commence avec une performance de Denis Cointe, "Salle blanche zéro particule", une pièce sonore et visuelle construite avec les mots et la voix de Marie Ndiaye. L'écrivain est connue pour sa réserve et le dispositif volontairement morne du plasticien instille une distance supplémentaire entre le public et l'oeuvre. Et ce malgré le charisme évident de Marie Ndiaye dont la brève lecture finale donne chair au projet.






Agn_s_



Deux heures plus loin, même lieu. Une table minuscule, un livre et la lecture incarnée du dernier roman d'Agnès Desarthe, Le Remplaçant (éditions de l'Olivier). La simple et limpide musique des mots, la proximité sincère de l'auteur transforment la réalité et nous guident dans la mémoire d'une petite fille curieuse et tendre, dans le décor d'une enfance devenue palpable.

L'heure n'est pas au bilan mais il est clair que la manifestation hésite entre Salon et Festival et que cet entre-deux manque de saveur.